Marché de l’électricité en Belgique – 2013

Parc de production électrique, équilibre énergétique annuel et prix moyen boursier de la production électrique.

Parc de production électrique

Fin 2013, le parc de production électrique dispose d’une puissance installée de 20 600 MW dont 75 % (15 541 MW) sont raccordés au réseau de transport (GRT). 2013 a connu la mise hors service de la centrale au charbon de Ruien et de l’unité 5 des Awirs (-946 MW) et l’intégration de nouvelles capacités éoliennes (329 MW) et solaires (215 MW).

En 2013, les puissances de production d’origine renouvelable représentent 28 % de la puissance installée; le nucléaire 29 %, les centrales thermiques fossiles 24 % ; la cogénération 13 % et le stockage hydraulique 6 %.

L’électricité est, on le sait, instantanée. A tout instant, le réseau électrique équilibre la puissance de production avec celle de consommation. Pour la Belgique, la charge d’équilibre varie entre 5 800 MW et 14 000 MW. En 2013 la pointe de consommation, a été de 13 385 MW et le charge minimale de 5 922 MW.

Figure: Parc électrique belge. Puissances installées en 2013. Raccordé au réseau de transport (GRT) et aux réseaux de distribution (GRD). (Source des données: Elia 2013, Figure APERe).

Equilibre énergétique annuel

La consommation annuelle belge se situe autour des 80 TWh par an avec une légère tendance à la baisse ces dernières années (83,3 TWh en 2010, 80,6 TWh en 2013). En 2012, elle se répartit par secteur d’activité : Industrie (47 %); Tertiaire – commerces et services publics – (27 %); Ménages (24 %); Transport (train, tram, métro) (2 %).

Figure : Evolution de la consommation d’électricité  annuelle en Belgique 2008-2013 (Source des données: Eurostat; Figure APERe.

Au niveau de la production, celles via le GRT sont en baisse (≈86 TWh en 2010 et ≈71 TWh en 2013) en bonne partie à cause des arrêts du nucléaire. Elles sont compensées par un solde exportation-import davantage importateur (≈1 TWh en 2010 et ≈10 TWh en 2013) et davantage d’autoproduction et de production sur les GRD. En 2013, le nucléaire a fourni ≈41 TWh, les centrales au gaz ≈18 TWh, les centrales au charbon ≈4 TWh (CREG) et le renouvelable ≈12 TWh (Voir Renouvelle 64).

Figure : Evolution de l’équilibre annuel entre production et consommation d’électricité  en Belgique 2008-2013. (Source des données: Eurostat; Figure APERe) – Synergrid

Prix moyen boursier de la production électrique

 Un indicateur du prix de l’électricité à la production est donné par la valeur boursière day-ahead. En Belgique, elle est donnée par BELPEX. Après les pics 2008 (moyenne annuelle de 71 €/MWh et pic à 90 €/MWh) et la crise en 2009 (moyenne annuelle de 40 €/MWh, creux à 30 €/MWh), depuis 2012, le prix moyen annuel de vente de l’électricité se situe à 47 €/MWh avec des pics à 60 €/MWh et des creux à 33 €/MWh. 2012 et 2013 se caractérisent aussi par des écarts de prix plus marqué entre pays (Belgique, Pays-bas, France et Allemagne).

Figure : Evolution des prix moyens (day ahead) sur les bourses Belpex, APX, EPEX FR, EPEX GE entre 2007 et 2013. Extrait du rapport annuel de la CREG 2013, page 42 – CREG