Vous êtes ici

FlixBus inaugure son premier car solaire

Un premier car hybride couvert de panneaux photovoltaïques circule entre Dortmund et Londres. L'énergie solaire générée réduit la consommation de carburant et alimente l’ensemble de l'électronique à bord.

FlixBus, premier opérateur européen de bus longues-distances, a équipé un car hybride de panneaux photovoltaïques. Les modules installés sur le toit se présentent sous la forme de tapis ultra-minces et légers connectés à l’alternateur du car qui lui-même charge la batterie du véhicule (photo ci-dessus). La technologie photovoltaïque CIGS a été fournie par le spécialiste anglais Trailar.

Le car double-étages circule deux fois par semaine entre Dortmund et Londres en passant par les Pays-Bas, la Belgique et la France, avec une distance moyenne parcourue de 600 kilomètres par jour.

Grâce à son toit solaire, le véhicule réalise une économie de carburant de 1,7 litre par 100 km soit 7% de diesel économisé par jour. La batterie, quant à elle, fournit la consommation électrique de tous les équipements électroniques à bord du car et à disposition des voyageurs : ports USB, prises électriques, climatisation, Wi-Fi et plateforme de divertissement FlixTainment.

« Ce projet pilote fait partie d’un ensemble d'initiatives porté par FlixBus visant à atteindre la neutralité carbone en 2030. Sur la base des résultats initiaux, nous évaluerons dans quelle mesure nous pouvons étendre ce dispositif à plus de véhicules, voire à l’ensemble de notre réseau », précise Yvan Lefranc-Morin, Directeur Général de FlixBus France.

A notre connaissance, il s'agit du premier bus solaire opérationnel sur une ligne commerciale en Europe.

FlixBus ne précise pas s’il compte abandonner les modèles hybride pour passer à des flottes 100% électriques.

 

Des prototypes en développement

 

Les véhicules électro-solaires intéressent fortement l’industrie automobile. Couverts de panneaux photovoltaïques, ceux-ci peuvent en effet produire leur propre énergie durant le jour et réduire ainsi leurs besoins de recharges auprès de bornes électrique, ce qui limite leur temps d’immobilisation.

L’Agence internationale de l’Energie encourage désormais ce type de recherches et développements ; tandis que des constructeurs européens ont d’ores et déjà conçu deux modèles très différents et prometteurs : la Sion et la Lightyear (lire nos articles L’Agence Internationale de l’Energie se penche sur la voiture solaire et Lightyear One : l’efficience énergétique au service de la mobilité électro-solaire).

 

Catégorie: 
Actualité Internationale
Filière: 
8

Pour aller plus loin