Vous êtes ici

Le prix de la Powerwall révolutionne le stockage résidentiel

En dévoilant le prix d’installation de la Powerwall pour le marché australien, Tesla révolutionne la combinaison du solaire photovoltaïque et du stockage d’électricité. Il devient désormais moins cher de produire et de stocker son électricité solaire, plutôt que prélever de l’électricité sur le réseau. Y compris en Belgique.

Début 2015, le très médiatique Elon Musk, CEO de Tesla Motors, annonçait la mise sur le marché de la Powerwall, un système de stockage d’énergie pour permettre aux utilisateurs d’être moins dépendants du réseau électrique à un prix de 300$USA par kWh de stockage. Cette batterie de type Lithium-ion se base sur l’expérience de Tesla dans les véhicules électriques haut de gamme (lire notre article Stockage : à la recherche d’un marché). Une innovation technologique qui offre aux ménages équipés en photovoltaïque (prosumers) un accès inédit au stockage d’électricité.

La batterie permet en effet de réduire de 60 à 80 % les prélèvements et rejets électriques du prosumer sur le réseau, voire même d’offrir une autonomie électrique complète durant les mois les plus ensoleillés (de mi-mars à mi-octobre).

Public-cible : les prosumers

Le groupe Tesla Motors vient de dévoiler son plan commercial pour l’Australie. La Powerwall y fera une entrée fracassante sur le marché résidentiel début 2016.

Tesla s’est en effet donné pour objectif d’équiper dans un temps record la moitié des ménages australiens équipés en photovoltaïque ! Pour assurer la couverture de l’ensemble du pays, Tesla a initié un premier partenariat avec trois entreprises australiennes d’installations électriques. Celles-ci ont bénéficié d’un plan de formation de leurs installateurs et elles seront les seuls revendeurs autorisés. Ces formations visent à garantir la rapidité et la qualité de la mise en place des systèmes.

Du point de vue du prix, un système totalement installé comprenant 5 kWc de panneaux, l’onduleur, une batterie de 7 kWh et un système de comptage énergétique est annoncé pour la somme de 14.990 $australien , soit un peu moins de 10.000 €. En d’autres termes, le prix se situe juste en-dessous de 2 €/Wc, système de stockage inclus. Tout simplement révolutionnaire !

Avec cette solution, la « parité-réseau » (grid parity) est atteinte pour un même service énergétique : il est désormais moins cher de produire et stocker son électricité solaire, plutôt que prélever de l’électricité sur le réseau. Y compris en Belgique.

Le kWh belge à 17 c€

Voici le calcul transposé au contexte belge, sur une période de 20 ans (durée de vie minimale des panneaux photovoltaïque). L’investissement initial (10.000 €), le remplacement après 10 ans de l’onduleur (1.000 €) et de la batterie (2.500 €) nous donne un total de 13.500 € non actualisés. Considérant une production solaire annuelle de 800 kWh/kWc∙an ET le stockage (partiel), le coût de revient du kWh produit sera de 17 c€ sur 20 ans, sans tenir compte d’aucune aide financière. Alors qu’aujourd’hui, pour le même service, le prix d’achat de l’électricité sur le réseau se situe entre 18 et 21 c€/kWh.

La Powerwall n’est pas encore disponible en Belgique mais des acteurs du marché comme ENECO s’y préparent activement.

Boosté par la force de frappe commerciale et médiatique de Tesla, la combinaison du solaire photovoltaïque et du stockage d’électricité devient plus économique que la fourniture par le réseau en assurant un service proche.

Au printemps 2015, Elon Musk déclarait : « Notre objectif est de changer fondamentalement la façon dont le monde utilise l’énergie ». Cette annonce prend forme aujourd’hui.

Le photovoltaïque avait déjà ouvert la voie vers une décentralisation de la production. Le stockage domestique annonce désormais une nouvelle ère électrique : la décentralisation de la gestion.

Un statut pour les prosumers belges

En Belgique, plusieurs acteurs plaident pour donner un statut à part entière au prosumer dans le marché de l’électricité. Une place différente du consommateur lambda.

En effet, son rôle ne se limite plus à la production décentralisée mais également à la gestion de ses flux d’électricité. Ce changement a un impact positif sur le coût sociétal du réseau électrique : diminution des coûts de gestion du réseau (opérationnels et d’investissement), diminution des pertes, … tout en assurant une sécurité d’approvisionnement électrique locale, renouvelable et sans émissions de CO2.

Un débat soutenu par les avancées technologiques en cours sur le marché (lire également notre article Quel tarif « réseau » pour les prosumers ? ).

Catégorie: 
Technologies
Filière: 
8