Vous êtes ici

Le photovoltaïque poursuit sa croissance internationale

Le nouveau rapport de l’Agence Internationale de l’Energie fait le point sur une filière toujours plus compétitive, qui diversifie ses applications.

L’Agence Internationale de l’Energie (AIE), à travers son programme PVPS, a publié son rapport 2019 sur les applications photovoltaïques.

En 2018, au moins 103,2 GWc de nouvelles capacités ont été ajoutées dans le monde (un record similaire à 2017), ce qui porte la filière à 512,3 GWc installés.

Le marché photovoltaïque s’est globalement stabilisé en 2018, mais cela cache deux réalités très différentes :

  • un marché chinois en déclin ;
  • des marchés en croissance sur tous les continents ; une tendance qui se poursuit en 2019.

Cependant, de nombreux pays n’ont pas encore considéré le plein potentiel de cette source d’énergie devenue très compétitive, atteignant aujourd’hui moins de 0,02 USD par kWh (lire notre article Le photovoltaïque toujours plus compétitif).

Les capacités de production ont augmenté dans toutes les chaînes de valeur, principalement en Asie mais pas seulement. Ce déséquilibre a poussé les prix de tous les composants à la baisse à partir de juin 2018 et réduit les marges, augmentant plus encore la compétitivité des solutions photovoltaïques.

 

60% de grandes installations

 

La filière mondiale se partage toujours entre 60% de grandes installations (« utility-scale PV ») et environ 33% de petites installations (« distributed PV »).

Pour la première fois, le photovoltaïque flottant a passé le cap du GWc de capacités cumulées – en ce qui concerne cette application, lire notre article Première centrale photovoltaïque flottante en Belgique.

L’Agrovoltaïque – installation au-dessus des champs permettant de combiner agriculture et production d’électricité - se développe également, en particulier en Asie.

Le photovoltaïque intégré au bâtiment (BIPV) poursuit un rythme lent ; tandis que les premières applications de photovoltaïque intégré aux véhicules (VIPV) et de systèmes intégrés aux véhicules électriques (EVs) sont attendues très bientôt.

 

Le net-metering se développe

 

Les mécanismes de soutien évoluent vers une plus grande compétitivité des petites et surtout des grandes installations. Le feed-in tariff est toujours dominant mais en déclin ; tandis que le net-metering s’impose dans les nouveaux marchés et dans les pays en phase-out vers le modèle de l’auto-consommation.

Des mécanismes d’autoconsommation collective et décentralisée sont testés ou prudemment implémentés dans plusieurs pays (dont la Belgique, lire nos articles Premiers projets pilotes d’autoconsommation collective à Bruxelles, La Wallonie instaure les communautés d’énergie renouvelable , Partager son électricité verte avec des voisins ? Des projets se préparent en Wallonie Picarde ).

 

Des applications diversifiées

 

Les wafers et cellules monocristallins ont repris une position dominante sur le marché en 2018 ; tandis que le bifacial émerge. De manière générale, les technologies (modules et cellules) offrent aujourd’hui une plus grande variété de produits finaux (back-sheets, glass-glass modules, half-cells, shingling, …).

Des technologies plus performantes se développent, telles que l’hétérojonction (lire notre article Photovoltaïque : deux innovations qui pourraient tout changer).

En conclusion de son rapport, l’Agence Internationale de l’Energie estime que « le photovoltaïque, couplé au stockage, à la mobilité électrique, au chauffage & refroidissement et à l’hydrogène, constitue l’une des rares solutions compétitives pour lutter contre le changement climatique ».

 

Catégorie: 
Technologies
Filière: 
8

Pour aller plus loin