Vous êtes ici

Octobrrrrr…

Après un mois de septembre exceptionnellement beau et chaud, on se doutait bien que ça ne durerait pas. Et, de fait, on ne peut pas dire qu’octobre ait été particulièrement chaleureux. Que du contraire ! Si l’IRM qualifiait de « normal » presque tous les paramètres météorologiques du mois, deux faisaient exception dont la température moyenne, anormalement basse en octobre dernier.

L’autre paramètre, « très anormalement » bas lui aussi, n’est autre que la vitesse moyenne du vent. Et cela s’est bien sûr traduit par des performances éoliennes particulièrement faibles. En effet, avec un taux de charge moyen de seulement 20%, octobre 2016 est le deuxième moins bon mois d’octobre de ces 5 dernières années en termes de production éolienne (juste après octobre 2015).

Concernant le soleil, l’ensoleillement « normal » du mois écoulé nous aura offert - sans surprise - des prestations pour le PV et le solaire thermique se situant dans la moyenne.

Au niveau du PV, ce soleil « normal » nettement moins présent qu’en septembre n’aura donc couvert les besoins en électricité des propriétaires de panneaux photovoltaïques (installation de 3kWc pour une consommation de 3500 kWh/an) qu’à hauteur de quelque 60%-70% en moyenne, malgré quelques performances plus élevées ça et là. Pas négligeable quand même…

Ces disparités régionales se retrouvent aussi dans les performances des chauffe-eau solaires. Par rapport au mois précédent, les ménages possédant des capteurs thermiques (4,6 m², 300 l) n’auront plus pu chauffer - en moyenne - qu’une douche sur deux grâce au soleil.

Et les jours raccourcissent encore… Allez le vent, on compte sur toi !

Catégorie: 
Statistiques
Filière: 
3
7
8