Vous êtes ici

Le photovoltaïque en 2018 : Marché relancé, production record

Fin 2018, la puissance photovoltaïque en Belgique a atteint 4.255 MWc. Le marché belge confirme sa relance avec 367 MWc installés en 2018. L'ensoleillement record de 2018 a permis de produire 4 TWh, soit 4% de la consommation finale belge. 

Sur base de son Observatoire photovoltaïque et de sa Météo renouvelable, l’APERe a compilé le bilan statistique annuel du photovoltaïque en Belgique.  

En 2018, le marché photovoltaïque belge a connu le niveau d’activités le plus important de ces six dernières années, avec 367 MWc installés. 

Fig. : Marché annuel du solaire photovoltaïque belge :  Puissances installées annuellement en Belgique et puissance cumulée.  Sur base des dernières données des régulateurs des marchés régionaux : Brugel, VREG, CWaPE. 

Des marchés régionaux diversifiés

La Flandre maintient un niveau élevé d'installations, stable par rapport à 2017 (218 MWc).

En Wallonie, durant le premier semestre, le marché a été dynamisé par l’annonce de la fin de la prime Qualiwatt et le rush d’installations avant l’échéance. Il y a autant de systèmes résidentiels qui se sont installés en 6 mois que durant tout 2017. En 2018, la Wallonie a installé 133 MWc, soit 77% de plus qu'en 2017.
La Région bruxelloise, enfin, affiche la même croissance relative que la Wallonie avec 16 MWc installés (contre 9 MWc en 2017), notamment grâce au projet SolarClick pour les grandes installations et à l'activité des tiers-investisseurs (lire nos articles Premier bâtiment public « SolarClick » à Bruxelles et Carte solaire : combien ma toiture peut-elle me rapporter ? ).
Le parc photovoltaïque belge atteint une puissance installée cumulée de 4.255 MWc. Cela représente une surface de panneaux de l'ordre de 31 km² (7,5 m²/kWc), et la puissance de quatre réacteurs nucléaires.
 
En Belgique, le taux moyen d'installation photovoltaïque est de 374 Wc par habitant soit un panneau et demi par personne.

Principalement des petites installations, sauf à Bruxelles 

La Belgique se caractérise par un parc représenté majoritairement par des petites installations (< 10 kWc), dites résidentielles. Sur les 526.000 installations, 98% sont résidentielles et représentent 64% de la puissance totale installée.

La puissance installée se répartit entre les trois régions : la Flandre (71%), la Wallonie (27%) et Bruxelles (2%). La Wallonie se caractérise par un parc majoritairement représenté par des petites installations (79% de la puissance), Bruxelles majoritairement représenté par des grandes installations (86%). La Flandre compte 60 % de petits systèmes.

Ensoleillement record, plus de 4 TWh produits

L'année 2018 fut exceptionnellement lumineuse, selon l'IRM. Les chiffres de productivité photovoltaïque le confirment : 1062 kWh/kWc à Bruxelles, pour la plus productive des dix dernières années.

En 2018, la combinaison du nombre total de systèmes et de la grande luminosité ont eu comme conséquence une production importante qui dépasse les 4% de la consommation annuelle de la Belgique en électricité. A midi lors d’une belle journée, cette production a représenté plus de 30% de la consommation d’électricité instantanée (lire notre article Ensoleillement record en Belgique en 2018 : Combien produiront les panneaux solaires demain ?). 

Doubler la puissance installée d’ici 2030

Les objectifs photovoltaïques de la Belgique, définis dans le Plan Energie-Climat déposé auprès de la Commission européenne fin 2018, visent une production annuelle de 4,8 TWh d’électricité en 2020 et 9,7 TWh en 2030.

Pour parvenir à remplir ces engagements, il faut plus que doubler la puissance photovoltaïque installée. Avec une technologie devenue extrêmement bon marché et les changements à venir au niveau de l'autoconsommation collective, l'objectif est tout-à-fait atteignable, et mériterait d'être revu à la hausse (lire nos articles 2017 ou la victoire économique du solaire et de l’éolien et La Wallonie avance sur l’autoconsommation collective).

 

Catégorie: 
Statistiques
Filière: 
8