Vous êtes ici

19% de renouvelables dans l’électricité consommée en Belgique en 2018

2018 fut une année peu venteuse, mais exceptionnellement sèche et ensoleillée, d’où un record de productivité photovoltaïque. Les énergies renouvelables ont fourni 19% de l’électricité consommée en Belgique, selon le suivi des productions par l’APERe.

Les statistiques officielles mettent toujours plusieurs mois à sortir. Dans l’attente de celles-ci, l’APERe et son Observatoire belge des énergies renouvelables vous livre les chiffres issus de son suivi des productions renouvelables en Belgique pour l’année 2018. Cette tendance devrait être confirmée par les statistiques officielles.

Le vent en 2018

2018 fut une année globalement peu venteuse et donc peu productive pour l’éolien.

L’IRM confirme cette observation en qualifiant de « anormale » la faible valeur de vitesse moyenne du vent : 3.5 m/s pour une normale de 3.7 m/s. A ce titre, 2018 rejoint 2016 et 2017 comme année de faibles vents, ce que notre suivi corrobore.

L’éolien onshore a connu 5 mois sur 12 qui furent les moins venteux de ces 6 dernières années. L’éolien offshore s’est, quant à lui, mieux comporté (voir nos historiques sur www.meteo-renouvelable.be).

Le taux de charge moyen belge de 2017 est cependant le plus faible rencontré depuis 2012

Comparaison des taux de charges éolien : moyenne pour la Belgique et détails pour les parcs offshore et onshore.

L’eau en 2018

Selon l’IRM, le bilan 2018 fut une année « exceptionnelle » en matière de précipitations, avec seulement 142 jours de précipitations (pour une normale à 199 jours) et une quantité de précipitations de 24% inférieure à la normale. Un phénomène qualifié statistiquement par l’IRM de « très anormal », égalé ou dépassé en moyenne tous les 30 ans.

Les mois de mai et juin ont été particulièrement secs. L’étiage s’est prolongé jusqu’en septembre sur la plupart des cours d’eau. La situation n’est revenue à la normale en termes de débit qu’en novembre et décembre.

Par conséquent, la productivité hydraulique devrait être assez faible et est estimée à 260 GWh pour 2018.

Le soleil en 2018

Sur base de l’Observatoire météorologique de Uccle, 2018 apparaît comme l’année la plus productive jamais enregistrée (lire notre article : Ensoleillement record en Belgique en 2018 : Combien produiront les panneaux solaires demain ?)

L’IRM parle d’un rayonnement solaire « exceptionnel », avec un rayonnement nettement supérieur (18%) à la normale. Il n’est donc pas surprenant de constater que la productivité photovoltaïque bat elle aussi un record et atteint 1 062 kWh/kWc.

Comparaison des productivités photovoltaïques annuelles en Belgique.

Les énergies renouvelables dans la consommation belge en 2018

Selon les chiffres de Elia, la consommation d’électricité en Belgique en 2018 – toutes filières confondues – est de nouveau en hausse (13%) par rapport à 2017.

Les productions éoliennes et photovoltaïques sont également à la hausse.

En l’absence de données de production électrique issue de la biomasse, nous faisons l’hypothèse que cette dernière est restée constante depuis 2015.

Enfin, si l’on rapporte les productions électriques renouvelables à la consommation, nous observons que l’électricité consommée en Belgique fut satisfaite à 19% par des sources renouvelables, dont une large majorité est totalement d’origine belge - le solde étant de la biomasse importée, ce qui devrait être confirmé par les bilans énergétiques régionaux.

Répartition par filières d'énergies renouvelables (2018). Plus de détails sur l’Observatoire belge des énergies renouvelables.

Catégorie: 
Statistiques
Filière: 
1
3
5
8

Pour aller plus loin