Vous êtes ici

Les citoyens allemands rivalisent avec les grands producteurs d’énergie

Selon l’Energy Atlas 2018, les citoyens et coopératives allemands se classent 14ème plus gros producteur d'électricité en Europe. Avec 8 fois plus de bénéfices pour l’économie locale.

L’Energy Atlas 2018 publie une infographie intéressante (ci-dessous). En 2016 (derniers chiffres disponibles), les citoyens et coopératives allemands ont produit 79 TWh d'électricité - soit l'équivalent de 12 réacteurs nucléaires.

Ils se classent ainsi 14ème plus gros producteur d'électricité en Europe et rivalisent avec les grands groupes industriels. Les citoyens allemands se classent au même niveau que des producteurs privés tels que Fortum (Finlande) et Axpo (Suisse) et devant 7 autres entreprises privées.

Près de la moitié du renouvelable allemand est citoyen

L’Allemagne compte, avec le Danemark, l’un des plus hauts niveaux de participation citoyenne dans la production d’énergies renouvelables en Europe.

Les citoyens, coopératives et communautés locales y possèdent plus de 40% des capacités renouvelables installées.

Comme le montre le graphique ci-dessous, les différentes formes d’actionnariat participatif (« participants aux communautés d’énergie ») jouent à jeu égal avec les investisseurs financiers. C’était le cas en 2012 et en 2016, pour toutes les filières renouvelables, y compris l’éolien et le photovoltaïque.

Une culture coopérative, soutenue par les politiques

Le réseau coopératif est très développé en Allemagne. Un Allemand sur quatre fait partie d’une coopérative, que ce soit une banque coopérative ou une coopérative d’achat.

Grâce à une forte culture coopérative et environnementale, les citoyens allemands ont tout naturellement investi dans les projets renouvelables locaux qui se sont multipliés depuis 15 ans.

Un mouvement qui s’est amplifié avec la mise en place de programmes publics de financement préférentiels.

Et d’autant plus que les participants ont pu observer les retours concrets pour la communauté locale. Selon l’Energy Atlas 2018, les projets renouvelables détenus par des citoyens génèrent 8 fois plus de bénéfices pour l’économie locale qu’un projet équivalent détenu par un groupe privé transnational.

Un actionnariat local aura en effet à cœur de (ré)investir les bénéfices dans des infrastructures locales (écoles, salles de sport, projets d’économie sociale, …), contrairement à un actionnariat purement privé et spéculatif.

Notons cependant que le mouvement coopératif allemand semble s’essouffler ces dernières années (lire notre article La transition énergétique allemande est-elle toujours citoyenne ?).

Selon un rapport du centre de recherche CE Delft, 264 millions de citoyens européens seraient capables de générer 45% des besoins en électricité de l’Europe d’ici 2050.

 

 

Catégorie: 
Actualité Internationale
Filière: 
1
3
8