Vous êtes ici

Un champ solaire à Arlon co-financé par des citoyens

Une installation photovoltaïque au sol de 1 MWc a été inaugurée sur un terrain industriel à Arlon. Des citoyens ont investi sous forme de prêt participatif et détiennent 29% du projet.

Les grandes installations photovoltaïques au sol se multiplient actuellement un peu partout en Wallonie (lire notre article Les champs solaires poussent en Wallonie).

La dernière en date a été inaugurée fin juin sur la commune d’Arlon et présente une caractéristique intéressante : elle a été co-financée par des citoyens. Voici comment.

Le projet a été initié par l’entreprise Railpark Industrie SA, qui disposait d’un terrain en friche le long des voies de chemins de fer, sur le site de l’ancienne gare de triage de Stockem sur la commune d’Arlon.

L’installation (1 MWc, 3.773 panneaux) a été conçue et développée par la société Perpetum Energy, spécialisée dans les champs solaires.

Un taux d’intérêt de 5,5% par an

Le projet représentait un investissement total de 1,045 millions €. Il a été co-financé par 98 citoyens qui y ont investi 300 000 € sous la forme de prêt participatif, soit 29% de l’investissement total.

La campagne de crowdlending a été mise en œuvre par Eco Nova et s’est déroulée avec succès en mai 2017.

Ecco Nova est une plate-forme de crowdlending en ligne fondée en 2016 et agréée par la FSMA, l’autorité des services et marchés financiers. Les citoyens y investissent sous forme de prêt dans des projets durables et rentables et perçoivent des intérêts pouvant aller jusqu’à 6% brut par an.

Dans le cas du champ solaire arlonais, les premiers remboursements des prêts citoyens ont débuté en janvier 2018 – date de la mise en service de l’installation - et se poursuivront durant 10 ans. Le taux d’intérêt est de 5,5% par an.

Le projet génère des revenus grâce à la revente de l'électricité – directement injectée dans le réseau ORES - et la valorisation des certificats verts.

Une extension possible

Le champ solaire pourrait même continuer à pousser : l’installation occupe à peine 1,7 hectares des 10 hectares de terrain disponible. Railpark Industrie SA pourrait donc trouver un intérêt à élargir l’installation photovoltaïque au sol.

En outre, étant donné la proximité avec la ligne de chemin de fer, il n’est pas exclu que la SCNB puisse un jour être intéressée par une alimentation directe en électricité.

85 fois le tour de la terre

La production d’électricité solaire équivaut ici à la consommation de 444 ménages. Elle permet d’éviter chaque année l’émission de 476 tonnes de CO2. En comparaison avec une voiture émettant 120g de CO2 par kilomètre, l’installation compense annuellement l’équivalent de 3 400 457 kilomètres ; ce qui représente chaque année 85 fois le tour de la terre.

 

 

Catégorie: 
Actualité Belgique
Filière: 
8

Pour aller plus loin