Vous êtes ici

Les Bruxellois sous-estiment les avantages du photovoltaïque

Selon une enquête, la majorité des propriétaires bruxellois ignorent le coût réel d’une installation photovoltaïque (5.000€ en moyenne). Rentabilisé en 7 ans maximum, cet investissement permet pourtant de réduire sa facture d’électricité. Voici nos conseils.

L’institut de sondage Dedicated Research a récemment mené une enquête téléphonique auprès de 620 propriétaires bruxellois pour le compte de Bruxelles Environnement, l’administration bruxelloise en charge de l’Energie et de l’Environnement. Il en ressort que la majorité des Bruxellois ignorent le coût réel d’une installation (5.000€ en moyenne pour 2,6 kWc).

40% des Bruxellois ont envisagé de placer des panneaux photovoltaïques mais ne l’ont pas fait. La raison ? La plupart surestiment le coût de l’investissement et/ou exagèrent les contraintes techniques.

Par contre, les Bruxellois déjà équipés en photovoltaïque se montrent plutôt positifs : dans 75% des cas, ils estiment que l’installation de panneaux solaires s’est passée sans aucune difficulté et que l’investissement a été rapidement remboursé.

Bruxelles Environnement a dès lors lancé en octobre dernier une campagne pour mieux informer les Bruxellois sur le coût et les avantages du photovoltaïque : « Le solaire photovoltaïque c’est bon pour le portefeuille et le climat. »

Un investissement sûr

Grâce au mécanisme de certificats verts, investir dans une installation photovoltaïque est un placement sûr qui offre un temps de retour de 5 à 7 ans, pour autant que la toiture soit bien exposée au soleil. Au-delà de cette période, la production d’électricité photovoltaïque coûtera moins cher que la facture équivalente de votre fournisseur d’électricité. Vous pouvez faire une analyse financière grâce au simulateur en ligne.

Fig. Simulation financière sur base de ces paramètres : consommation annuelle de 3500 kWh pour une facture de 700 EUR par an et installation photovoltaïque de 3 kWc avec un taux d’autoconsommation de 30%

La facture d’électricité sera réduite de la quantité d’électricité solaire produite et consommée directement sur place. Pour une installation photovoltaïque de 3 kWc, la réduction sera de 150 à 300 EUR par an selon le taux d’autoconsommation voire davantage si le prix de l’électricité venait à augmenter. A cela s’ajoute le gain de la vente de certificats verts qui sera de l’ordre de 600 EUR par an pendant 10 ans.

Optimisez votre autoproduction

A Bruxelles, le mécanisme de la compensation (compteur qui tourne à l’envers) prendra fin en 2018, ce qui change la donne (lire notre article Fin de la compensation pour les prosumers : menace ou opportunité ?). Le prosumer ne pourra plus tabler sur une surproduction en journée qu’il pourra consommer le soir et la nuit. Il aura tout intérêt à réduire ses consommations d’électricité et à consommer en journée au moment où il produit (autoproduction). Il pourra dès lors suivre les prévisions photovoltaïques belges et programmer ses appareils électroménagers lors des pics attendus de production d’électricité solaire.

Un Prêt vert intéressant

Depuis septembre 2017, le Prêt vert bruxellois est désormais aussi octroyé aux particuliers pour financer leurs installations d’énergies renouvelables, dont le photovoltaïque. Vous pouvez dès lors bénéficier d’un taux d’emprunt très intéressant de 0 à 1% selon vos revenus.

Vous êtes locataire ou (co)propriétaire ? Vous pouvez également équiper la toiture commune de l’immeuble. Pour vous y aider, l’APERe vous offre des outils et conseils dans le cadre du projet Toitures partagées.

Soulignons enfin que la Région bruxelloise n’appliquera pas de tarif prosumer, contrairement à la Wallonie et la Flandre.

Catégorie: 
Actualité Belgique
Filière: 
8