Vous êtes ici

La roue tourne pour les moulins

Des PME wallonnes réhabilitent les moulins à eau avec professionnalisme, comme récemment à Viroinval. Les communes jouent un rôle moteur dans ces actions locales pour une énergie durable.

La commune de Viroinval a investi dans la remise en production du moulin de Nismes dans le cadre des actions de son Plan d’Action Energie Durable, établi suite à son adhésion à la Convention des Maires.

La nouvelle roue du Moulin de Nismes a été inaugurée le samedi 24 juin 2017. L’occasion de rendre hommage à la remise en activité de ce moulin qui participa à l’activité économique et sociale du village de Nismes. Après avoir moulu du grain durant près de mille ans, il avait été mis à l’arrêt dans les années 1930.

La roue hydraulique est maintenant couplée à une génératrice électrique d’une puissance de 3,5 kW. Le débit de la résurgence de l’Eau Noire qui la traverse est en moyenne de 500 litres par seconde. À l’entrée du canal d’amenée du moulin, la hauteur de chute est de 1,10 m. La roue produira l’équivalent de la consommation électrique de cinq ménages. L’électricité produite sera mise à disposition du centre culturel Action-Sud qui se trouve juste en face du moulin.

Un volet pédagogique

Le parc naturel Viroin Hermeton, partenaire de la commune pour ce projet, s’est saisi de ce projet pour sensibiliser les habitants à l’énergie durable, au patrimoine et à l’histoire. Il a développé une approche pédagogique. Un panneau didactique en est la première mesure concrète : il reprend à la fois les caractéristiques techniques de la roue, les points relatifs à la production d'électricité et l'historique de la roue - du Xème siècle à nos jours. Dès le mois de septembre 2017, des modules d'information seront donnés aux enfants des écoles de Viroinval, Couvin et Philippeville qui le souhaitent.

Par ailleurs, les visiteurs seront informés en temps réel de la production électrique du moulin grâce à un tableau d'affichage qui sera prochainement installé dans ce bâtiment communal.

Des professionnels expérimentés

L’installation du Moulin de Nismes est le travail de l’entreprise Sonck Consult sprl. Spécialisée dans les pompes à chaleur, l’entreprise s’est diversifiée dans l’hydroénergie après avoir identifié une opportunité dans le domaine. « La même journée, durant un salon, nous avons eu trois demandes pour des réhabilitations de moulins, cela nous a décidé à nous intéresser à la filière » explique Gaëtan Sonck, l’ingénieur dirigeant la société. C’était en 2014. Depuis, lui et son équipe grandissante (huit personnes aujourd’hui), ont à leur actif une trentaine de roues couplées à des génératrices en Wallonie.

L’idée développée est de fournir une solution et un service intégré au porteur de projet : étude, plans de la roue et des vannages, réalisation complète (roue, génératrice et système électrique) et monitoring de la production et de la régulation. L’entreprise propose un système compact de génératrice et multiplicateur. Elle accorde également une importance particulière au bruit et à l’esthétique des installations.

Installation combinée à une pompe à chaleur

Quand le moulin a des consommations de chauffage, la rentabilité de l’installation hydroélectrique est significativement améliorée si on la combine avec une pompe à chaleur (PAC). Cette combinaison assure un haut taux d’autoconsommation électrique local et un système de chauffage énergétiquement efficace pouvant remplacer une chaudière classique.

Les besoins de chauffage et la production d’électricité sont globalement en phase, ce qui est un atout important de la combinaison Hydro – PAC. Ainsi, en hiver, les débits de nos rivières sont plus importants et permettent de faire tourner des roues ou des turbines pour produire de l’électricité au moment où les besoins en chaleur sont supérieurs. Qui plus est, l’eau dans le bief du moulin ou dans un étang proche est une source de calories de choix pour l’échangeur de chaleur de la PAC.

L’atout de l’entreprise Sonck Consult sprl est bien entendu d’offrir aussi une expertise en pompes à chaleur. Nombreux sont les propriétaires de moulins qui ont fait le choix de mettre en place un couplage entre roue hydraulique et PAC.

L’entreprise Sonck Consult a d’ailleurs investi récemment dans un nouvel atelier de montage pour les pompes à chaleur. Toutes les tuyauteries et connections sont prémontées en atelier sur des structures métal afin de limiter un maximum le temps passé sur chantier chez le client et… les mauvaises surprises.

Gageons que la petite entreprise a encore de beaux lendemains devant elle, avec plusieurs centaines d’anciens sites de moulins à réhabiliter en Wallonie.

Catégorie: 
Actualité Belgique
Filière: 
5

Pour aller plus loin